CAMI

Fruit d’une histoire d’amour entre une gaspésienne et un paraguayen, Cami a grandi dans l’eau salée et les bois de la Gaspésie, avec le linge plein de bouette et les cheveux enchevêtrés.  

 

Après avoir voyagé à travers le pays et la côte ouest de l’Amérique pendant plusieurs années, en se déplaçant à l’aide de la performance de rue — en jonglant, un pied sur un ballon avec une bouteille sur la tête — Cami se retrouve à Montréal et fréquente l’École de Cirque de Verdun de 2012 à 2014. En 2016, c’est l’École de Cirque de Québec qui l’accueille jusqu’à sa graduation en juin 2019.

 

Se concentrant particulièrement sur la recherche, l’esthétique et  l’aspect créatif de son univers, on remarque dans sa démarche une influence des environnements tel que la danse, les arts visuels et la composition musicale. En tant qu’artiste multidisciplinaire, avec la jonglerie comme première spécialité, Cami touche aussi au vélo acrobatique et au main à main.